La maison du futur, toujours plus technologisée, deviendra-t-elle une maison toujours moins humanisée ?

Depuis quelques années, de plus en plus de technologies intègrent nos maisons et nous permettent leur contrôle et facilitent ainsi notre quotidien. Cependant, ces progrès soulèvent la question de la dépendance à ces nouvelles techniques. Je me suis donc posé la question suivante : la maison du futur toujours plus technologisée, deviendra-t-elle une maison moins humanisée ? Pour répondre à cette question, je définirai dans un premier temps ce qu’est la domotique. Dans un deuxième temps, j’analyserai en quoi ces technologies peuvent favoriser le bien-être de l’Homme ou au contraire le rendre vulnérable.

I / Qu’est-ce que la domotique ?

• Domotique vient du mot latin « Domus », qui veut dire maison, et du mot informatique. Il s’agit en réalité du regroupement des techniques de l’électronique, de l’informatique et des communications ayant pour but l’automatisation des fonctions électrique de la maison. Lire la suite

En quoi internet amplifie-t-il la haine raciale?

Actuellement, le terme de race reste toujours d’usage courant dans certains milieux et le racisme se manifeste toujours sur les cinq continents sous des formes plus ou moins directes.

  • Loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881

La loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 de l’article 421-1 du code pénal, qui définit la diffamation, l’injure et l’incitation à la haine raciale est applicable à internet. La loi du 29 juillet 1881 a été complétée par des lois successives afin de réprimer tout acte raciste, antisémite ou xénophobe. Le législateur doit compéter un formulaire législatif, afin de réprimer plus efficacement toutes les formes de racisme. Dès 1881 la loi de la liberté de la presse punit toute diffamation raciste, c’est-à- dire que celui qui viole la loi reçoit une amende de 1 000 à 1 000 000 francs et encoure d’un mois à un an d’emprisonnement . Aujourd’hui, grâce à une réforme du code pénal, la peine est d’un an d’emprisonnement avec une amende de 45 000 euros. Lire la suite

Vie privée et réseaux sociaux sont-ils compatibles ?

Les réseaux sociaux sont des sites qui permettent aux personnes de parler de leurs activités et loisirs ainsi que de faciliter la rencontre. Mais ils induisent aussi des problèmes sur des questions  morales : les personnes présentes sur ce genre de sites veulent d’un coté préserver leur vie privée et d’un autre coté, tout savoir sur la vie privée des autres.

Ils amplifient donc la curiosité mais aussi le narcissisme et la jalousie.

I. Définitions

1) Définition des réseaux sociauxhttp://latinlink.usmediaconsulting.com/wp-content/uploads/2012/12/Social-media.jpg

Au fil du temps
Le premier réseau social a été créé par AOL en 1988, puis il y a eu de plus en plus de réseaux qui se sont créés chaque année jusqu’en 2003 où il y a la création de Myspace qui prend vite de l’ampleur sur internet. Lire la suite

Qu’en est-il du piratage ?

De nos jours, la lutte contre le piratage occupe une place importante dans le monde numérique. De nombreuses œuvres sont l’objet de pillage et sont publiées sur Internet. Ces publications illégales causent une perte de bénéfices pour les auteurs, mais on remarque aussi que dans certains cas, elles propulsent l’œuvre vers la célébrité. On se demandera donc : le piratage peut- il affecter la qualité des biens culturels ?
Pour répondre à cette question, nous verrons dans un premier temps les types de piratage et l’ampleur des pertes de bénéfices pour les auteurs. Ensuite, nous verrons que la création artistique est affectée. Et pour finir, nous verrons que dans certains cas, cela peut être bénéfique pour la dynamique artistique.

 


 

Quel type de piratage ?

-On a choisi le Peer to Peer comme type de piratage car ce mode de piratage apparaît souvent dans la plupart de nos documents. Suite aux lectures de différents revues, on a remarqué que ce système de partage des documents via Internet est utilisé par la plus part des internautes. En effet les chasseurs du web sont généralement des sociétés privées mandatées par les ayants droit pour empêcher la diffusion illégale d’œuvre (musiques, films, images et œuvres…) protégé par le droit d’auteur. Concrètement ils peuvent se brancher aux points de transite du réseau internet en France, là où les échangent sont les plus fréquents. Lire la suite

Média : De la surinformation à la désinformation

De nos jours, grâce aux smartphones, aux tablettes ou aux ordinateurs, l’accès à internet est de plus en plus fréquent pour ne pas dire continu. De cette gigantesque source d’informations, les médias tentent de tirer leur épingle du jeu en étant de plus en plus présents sur la toile. Cependant, à la différence des autres supports, les informations mises sur internet ne nécessitent pas toujours de grand temps de préparation. De plus, elles ne sortent pas de façon périodique, comme pour les journaux quotidiens, mensuels ou annuels. En prenant en compte tous ces critères, peut-on dire que le surplus d’actualités en ligne nuit à la qualité de l’information ? Nous commencerons d’abord par relater l’histoire des médias en ligne. Nous préciserons ensuite les termes de surinformation et rétention d’information puis nous verrons enfin les causes de la surinformation.


 

 

presse-en-ligne1

 


 

L’évolution de la diffusion médiatique en ligne au cours du temps

Au début de l’expérience de la diffusion de la presse sur l’Internet, le nombre de journaux en ligne était très limité. Lire la suite