Réseaux sociaux : Nouvelle forme de solidarité ?

     Avec les années 2000, nous avons vu l’apparition des premiers réseaux sociaux tels qu’on les connaît comme Facebook ou Twitter. Créés de base pour l’échange d’informations entre les utilisateurs, dans la plupart du temps, ils deviennent alors un facteur important dans l’esprit de solidarité. On retrouve des mots correspondant à la notion de solidarité dès les fonctions premières des réseaux avec les « J’aime», les «Partages»… 

Malheureusement il existe une part, certes minimale mais bien réelle, de personnes qui profitent de  l’esprit d’entraide des autres à leurs avantages, où d’autres encore qui ne comprennent pas la possibilité de solidarité sur le web. Nous allons alors, vous montrer comment être solidaires en ligne, avec les différentes possibilités d’entraide, et aussi de différencier les possible arnaques trouvables sur le Web.

Les Limites de la solidarité en ligne

E-solidarité, un concept trop technologique pour certains

La solidarité sur les réseaux sociaux à été longtemps, et est encore un concept plutôt méprisé. Souvent les personnes n’ayant pas grandit avec ces technologies, estiment que ce qu’on pourrait appeler solidarité sur le web se résume à des amas de pixels et non de vraies actes solidaires.

On peut retrouver sur ce sujet une illustration du dessinateur Wingz. Sans connaissances du sujet ou sans l’utilisation des réseaux sociaux, on peut imaginer que les personnes en réel besoin ne figurent pas sur le web, ou ne reçoivent qu’en guise de dons des “vues” et des “likes”.   

Quand les mauvais esprits profitent de la gentillesse des autres

« Fakes news » Image libre de droit, disponible sur : https://pixabay.com/fr/faux-fausses-nouvelles-m%C3%A9dias-1903823/

La seul limite que l’on peut trouver à la solidarité sur Internet, mais cela existe depuis de nombreuses années et sur tous les supports possible : les arnaques. Malheureusement et nous sommes dans l’obligation de vous l’annoncer, il existe de nombreux “FAKES” (de fausses situations, souvent montées sous forme d’image pour espérer faire rire ou duper les Internautes).  Comme pour toutes arnaques, il y en a beaucoup qui existent dans le but de se faire un profit. Il faut alors se méfier de la sincérité de certains cas, surtout si le problème en question se réglerait avec de l’argent.

/!\ Attention cependant, nous ne sommes pas en train de dénigrer la solidarité sur les réseaux, nous vous informons seulement qu’il faut être prudent ! Maintenant pour vous donner une meilleure image de la solidarité sur le web, et vous redonner foi en « l’humanité 2.0 », nous allons voir les aspects positifs, et il y en a bien plus !

Une solidarité économique

Les dons en ligne, forme première de solidarité sur le web

Le paiement en ligne a été une vraie révolution. Grâce à ce dernier, de nombreux sites d’achats de toutes sortes ont vu le jour. Les associations (entre autres) par la suite ont exploité cette forme de transmission d’argent pour en créer des cagnottes ou des possibilités de récolte de dons. Nous pouvons alors aider depuis un ordinateur ou même un téléphone mobile, d’une manière la plus concrète qui soit, un projet qui nous tient à cœur par exemple !

« Social média » Image libre de droit, disponible sur : https://pixabay.com/fr/m%C3%A9dias-sociaux-structure-internet-1430527/

Pour pouvoir réaliser ce genre d’action, nous pouvons retrouver de nombreuses possibilités : sur des sites spécialisés, ou sur les réseaux sociaux les plus communs comme Youtube avec l’action “soutenir”. Ici le principe est de soutenir financièrement les personnes vivants des revenus de Youtube en leur reversant un supplément tous les mois. Autrement nous pouvons retrouver des sites nommés “crowdfunding” tels que Ulule ou Leetchi. Ces derniers ont pour principe de permettre à n’importe qui de monter un projet que les autres utilisateurs pourront soutenir.

Grâce à cette invention, de nombreux projets matériels ont pu être réalisés, comme la création de marques de vêtements, ou de n’importe quels autres types de biens. Des beaux projets certes, mais il y alors aussi une aide d’une grande importance pour des Hommes directement ! Nous pouvons prendre pour exemple l’histoire de Stéphane, un cas parmi tant d’autres. Stéphane, un SDF tombe sur le chemin d’Emilie avec qui il décide de créer une cagnotte en espérant toucher les Internautes et récolter l’équivalent de 2 mois de loyer. Après une mobilisation intense, et des centaines d’utilisateurs de Facebook touchés, Stéphane réussi alors à obtenir une somme d’environ 6000€ ! Ainsi cet homme a pu retrouver une base de vie saine, un logement et même un travail. Comme quoi on peut croire à la solidarité en ligne, et c’est loin d’être le seul cas de ce genre.

Réseaux sociaux, grand outil pour faire connaître les petites entreprises

Comme nous venons de le voir, les réseaux sociaux permettent de trouver une fin vraiment intéressante pour de nombreux projets grâce à l’argent. Cependant nous pouvons aider (par exemple des associations) sans dépenser le moindre centime. “Mais comment ??!!” allez vous demander, sans aucun soucis nous allons vous répondre simplement par une question à notre tour : Quel est le meilleur moyen de se faire connaître dans notre société ? Par la publicité tout simplement.

« Bussiness solidaire » Image libre de droit et disponible sur
Image libre de droit, disponible sur https://pixabay.com/fr/r%C3%A9seau-personnes-d-affaires-1722861/

Cependant la publicité est payante… C’est pour cela les réseaux sociaux sont les plus aptes à faire de la publicité gratuitement. Prenons le cas de Facebook, et non on ne va pas parler des pubs payantes que les entreprises peuvent payer à Facebook pour se faire connaître. Nous voulons simplement parler du bouton “Partager”. Grâce à cette fonctionnalité une affiche numérisée pour un événement peut être très rapidement vu par des milliers d’utilisateurs par le biais du partage de cette même affiche à nos connaissances. Ainsi de la même manière on peut donner une visibilité d’une taille importante d’une association, d’un événement (comme un concert ou un loto), et même d’une petite entreprise privée.  Comme quoi il ne faut pas estimer le pouvoir économique des réseaux sociaux.

La solidarité la plus réactive qui puisse exister

Les réseaux sociaux sont très connus pour la vitesse de partage de l’information. En plus de cela le nombre d’utilisateurs de ces derniers ne cesse d’augmenter avec les années qui passent. Le mélange de ces deux caractéristiques rend les réseaux sociaux comme la technologie la plus efficace en terme d’actualité.

Ainsi les réseaux sociaux ont montré leurs preuves avec des cas concrets comme un événement dont on a, hélas, beaucoup parlé… l’attaque terroriste au Bataclan le 11 novembre 2015. Les habitants proche du drame ont alors vite partagé la nouvelle pour éviter que des personnes se trouvent coincées face au danger. Pendant que d’autres ont proposé en direct des zones de sécurité chez eux… Comme signe de solidarité on ne peut pas faire mieux qu’ouvrir sa porte dans une situation extrême comme celle ci. Et elle n’aurait pas été si importante sans les réseaux sociaux qui ont vraiment permis à de nombreuses personnes d’être en sûreté.

Ce genre d’action rend forcément les plus jeunes sensibles à l’actualité, à la solidarité et leur transmettent des valeurs fortes.

Pour résumer, la e-solidarité c’est quoi ?

Pour conclure, on admet que la solidarité sur les réseaux sociaux est quelque chose d’important et surtout de réelle. Ce n’est pas un résumé de “j’aime”, mais bien des actions avec un fond concret. Même s’il faut toujours avoir un coté critique et ne pas être dupe de n’importe quelles situations, les réseaux sociaux peuvent aider des personnes qui ont réellement besoin d’un élan de générosité. 

 

BERG Andréas, DAVAL Charlène


Bibliographie :

• Wingz (Benjamin Roussé). “40 ans de solidarité” [en ligne]. France Info et Mutac, 18 Novembre 2012 [consulté le 03.01.2019]. Visible sur : http://www.wingz.fr/?s=solidarit%C3%A9

 

Ce contenu a été publié dans Internet, La solidarité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Réseaux sociaux : Nouvelle forme de solidarité ?

  1. Camille Le Blé dit :

    Bonsoir,
    Suite à la lecture de votre article  » Réseaux sociaux : Nouvelle forme de solidarité ? ».
    Je souhaite vous dire que vous avez très bien choisi votre thème, ainsi que bien respecté le thème de la solidarité. La e-solidarité est en effet très convoitée de nos jours. Je ne connaissais pas tout les réseaux sociaux tel que Ulule ou Leetchi. En effet, il est dommage que cette solidarité soit parfois profitée par de mauvais perturbateurs. Votre article est simple, tout en étant clair, et en apportant des connaissances.

    Cordialement,

    LE BLÉ Camille.

    • btsenil dit :

      Merci beaucoup Camille pour ton commentaire ! Et oui comme quoi on trouve de la solidarité dans des choses simples qu’on utilise quotidiennement !

      Charlène DAVAL

  2. Hoquet dit :

    Votre article résume et fait découvrir aux lecteurs le thème de la solidarité en ligne. Les méthodes existantes et l’interet de les utiliser sont clairement expliquées au sein de l’article. Vous sensibilisez le lecteur au fait que certaines cagnottes en ligne sont le moyen le plus réactif de créer un étant de solidarité. Vous sensibilisez les lecteurs de tout âge à l’aspect réactif des cagnottes en ligne.

    HOQUET Clotilde

    • btsenil dit :

      Merci beaucoup Clotilde pour ce commentaire détaillé.
      Contente que le sujet puisse aider des personnes de tout âge.

      Charlène

  3. Fanélie DORMENVAL dit :

    Un article intéressant permettant de montrer les réseaux sociaux sous un angle différent.
    Cependant, faites attention à la formulation de certaines de vos phrases et des termes utilisés.

    Fanélie DORMENVAL

  4. btsenil dit :

    Joli thème qui m’a appris beaucoup de choses. Des photos très appropriées et pertinentes qui illustrent parfaitement votre sujet.
    Gaëlle CLEMENT

  5. btsenil dit :

    Thème d’actualité très intéressant, les photos collent parfaitement avec votre sujet et illustrent bien vos commentaires .

    Louise Couillard

Les commentaires sont fermés.