Le bonheur à l’école ne rime pas avec douleur 

De nos jours, l’intégration à l’école à pris une place importante en milieu scolaire. Il s’agit d’un sujet qui, en effet, joue un rôle déterminant quant au devenir de l’enfant. Afin que les élèves puissent être en mesure d’éprouver plus d’une once de bonheur, les éléments prépondérants, essentiels et nécessaires au bonheur de l’enfant sont : la confiance en lui-même ( en cet adulte en devenir ) que celui-ci devra être à même de développer ; la réussite, mais également une vision positive de ses semblables à son égard. Cela nous amène donc à nous poser la question suivante: « Le système scolaire permet-il à tous les élèves de s’épanouir? »
Afin d’être en mesure de répondre à cette problématique, nous aborderons tout d’abord le thème du harcèlement scolaire ; et, dans un deuxième temps, nous parlerons de la violence scolaire. Enfin, nous nous devrons de parler des cas d’élèves qui arrivent à s’épanouir. Lire la suite

La conquête spatiale

Dans le cadre de notre formation, nous avons été amené à traiter le thème « Partir-Venir : Voyage, mobilité, migration ». A travers ce thème, nous avons choisi de traiter le sujet de la conquête spatiale, en posant la problématique suivante : « La conquête spatiale : rêve ou rejet ? ».

Pour répondre à cette question, nous aborderons l’histoire de la conquête spatiale, puis le rêve de la conquête d’un nouveau monde et enfin nous étudierons un frein à cette conquête : l’économie.

L’histoire de la conquête spatiale.

La conquête spatiale a commencé à travers la littérature, comme l’affirme Jacques VILLAIN : « nombre d’écrivains à l’imagination débordante vont ancrer le voyage spatiale dans la conscience collective ».

Alors, c’est au XXème siècle que débute une période de confrontation idéologique et politique entre les États-Unis et l’URSS : c’est la guerre froide. La course aux armements mène les scientifiques à poursuivre leurs recherches concernant la conquête spatiale.

Les deux Grands, mettent leur honneur en jeu en annonçant qu’ils lanceront un satellite artificiel chacun de leur coté.

Grâce à l’imagination débordante des écrivains, un rêve et une histoire sont nés qui seront remis à l’ordre du jour grâce aux États-Unis et à l’URSS.

Le rêve de la conquête d’un nouveau monde.

Lucien de Samosate au IIème siècle a été le premier écrivain a évoquer le voyage spatial, suivi par Cyrano de Bergerac, Aristote, Fontenelle, Voltaire…  La Lune et Mars sont les destinations des héros les plus rencontrées dans les oeuvres des écrivains.

Les moyens de transport de ces odyssées sont ceux de l’époque des auteurs, on y rencontre par exemple bateaux, chevaux, oiseaux…

D’après Jacques VILLAIN « le lecteur va même, quelque peu abusivement, étroitement associer le nom de certains écrivains à l’exploration spatiale « . Les écrivains sont les fondateurs de par le rêve de la conquête spatiale.

Le mystère de la lune est une puissante source d’inspiration, pour Jules Verne dans l’oeuvre De la Terre à la Lune (1865), il  décrit un voyage vers la Lune dans une capsule habité propulsé par un canon géant. La lune est une conquête littéraire devenue réalité.

Neil ARMSTRONG en 1969 franchira les étapes de l’imaginaire en étant le premier homme a avoir marché sur la Lune…

Le rêve devient réalité:

NASA. Portrait de l’astronaute Neil ARMSTRONG. 1er juillet 1969. Wikipédia.fr

 « un petit pas pour l’homme, un bon de géant pour l’humanité ».

Il y a vingt ans, s’aventurer au-delà du cosmos ne s’envisageait pas , franchir les frontière de notre Univers est toujours d’actualité car certains pays tels que la Chine ont réalisés ce rêve récemment en envoyant leur premier vaisseau spatial habité.

Mars est désormais estimé comme un objectif raisonnable. Le rêve est loin de s’achever. D’après Stefan BARENSKY « nous disposons d’un parfait terrain d’essai : la Lune ».

Mais les frontières économiques peuvent ralentir l’aboutissement du rêve.

Un frein pour la conquête: l’économie

 L’économie est un point clef de la réalisation de nombreux rêves notamment avec l’avènement du tourisme spatial depuis quelques années. Cependant ce loisir est réservé à une certaine classe sociale, en effet  le tarif d’un voyage suborbital a été fixé a 100 000 Dollars par personne, pour que chaque vol soit rentable.

Un réel marché en orbite se met en place.

D’après des données de 2009, seulement 7 touristes ont pu effectuer un voyage dans l’espace, en effet pour une dizaine de jour chacun a déboursé 20 millions de Dollars.

Pour les autres classes sociales, le rêve diminue à cause de prix exorbitants.

Le tourisme reste un loisir pour quelques privilégiés, son développement sera donc restreint.

La conquête spatiale revient cher aux différents Etats. Le domaine spatial est un secteur à la pointe de la technologie. L’espace se vend littéralement à prix d’or, mais non sans raisons: les matériaux, les études scientifiques sont coûteux pour son développement. Aux Etats Unis les dépenses courantes et le capital privé et public représentent 2.8% du PIB soit 308 milliards de Dollars.

Chaque lancement de projets est coûteux, par exemple un vol habité vers Mars coûte 600 milliards de Dollars, les 17 missions Apollo ont coûté 73 milliards de Dollars ou encore le projet Orion a coûté 11 millions de Dollars.

Ces chiffres peuvent freiner certains pays à ne pas développer cette activité.

Les écrivains de par leur imagination ont créé le rêve devenu réalité des siècles plus tard grâce au développement  des technologies spatiales. Malgré un coût économique important le rêve reste encré dans les mémoires.  De nouveaux loisirs apparaissent tels que le tourisme spatial encore trop coûteux réservé à la classe la plus aisée. Le voyage spatial reste un projet récent, il commence seulement à se développer lui offrant un avenir prometteur.

DELCROIX Noémie et COURTY Roxane

 Bibliographie

-BARENSKY Stefan. L’homme veut faire son retour dans l’espace. Sciences et vie, Mars 2009, n° 246, p. 147-150.

– BELEC Thomas, CART Rodolphe, LIENART Jérémie. La conquête spatiale : le contexte historique : La guerre froide (en ligne). (consulté le 22/11/12). http://la-conquete-spatiale.e-monsite.com/pages/contexte-historique-la-guerre-froide.html

– BOBIN Frédéric. La Chine a lancé avec succès son premier vaisseau spatial habité. Journal Le Monde, 16/10/03, n° 18 264.

-CHANG Kenneth. Prière de ne pas toucher à la lune. Courrier international. 22/03/12-26/03/12, n°1116, p. 48.

-CLERGEAU Béatrice. La conquête de l’espace, dossier pédagogique. (consulté le 06/12/12). p. 1-3, 6.8.10.12.13.14.15.17.18.21.22.

-GROUSSON Mathieu. Les premiers signes de l’au-delà. Sciences et vie. Mars 2012, N°1134, p 48 – 66.

-KTITAREFF Michel. 2004 l’odyssée du tourisme spatial. La recherche. Avril 2004, n° 374, p. 46-51.

-NASA. Portrait de l’astronaute Neil ARMSTRONG. 1er juillet 1969. Wikipédia.fr

-L’université de Sherbrooke. La retombée de la conquête spatiale, (en ligne), ( consulté le 22/11/12), http://www.astrosurf.com/luxorion/astronautique-retombees-sondages.htm

-VILLAIN Jacques. Du rêve aux exploits : le temps des pionniers. http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-l-espace-et-l-homme/  (consulté le 22/11/2012)