Le mal-être au travail : ces conséquences et les solutions à apporter

 Notre démarche de médiation documentaire a été réalisée avec l’envie de découvrir les causes du bonheur dans le monde, c’est pour cela que nous nous sommes penchées sur le bonheur au travail car ce sujet est d’actualité et très médiatisé. Nous avons vue des reportages à la TV ainsi que des témoignages audio, à la radio.

Les maladies ou problèmes de famille liés au travail sont induits par la mondialisation, des firmes internationales aux petites entreprises, l’employeur demande toujours plus à ces salariés et à lui même. Il y a toujours plus de demandes du consommateur, toujours plus d’innovation et toujours moins de temps.

Ainsi on peut se demander dans quelle mesure le stress au travail peut induire un mal-être dans la vie personnelle des actifs.

Nous allons présenter les différents problèmes de santé liés au travail, ainsi que ceux, se répercutant sur la famille. Nous allons finir par la résolution de ces problèmes.

Le stress apparaît depuis 15 ans comme l’un des risques majeurs auquel les entreprises doivent faire face ; 1 salarié européen sur 5 déclare souffrir de troubles de santé liés au stress au travail et le phénomène n’épargne plus aucun secteur d’activité. Le stress fait partie des risques psycho-sociaux qui incluent également les violences externes, les violences internes (dont le harcèlement moral), mais aussi le sentiment de mal être au travail ; le stress étant présent dans tous les types de risques psycho-sociaux. Récemment, notre ministre du travail, Monsieur Xavier DARCOS s’est exprimé sur le sujet, rappelant les obligations pour les entreprises d’inclure ce risque dans le Document Unique et demandant aux entreprises de plus de 1000 salariés la réalisation d’un diagnostic de l’entreprise et d’un plan d’action avant le 01/02/2010.

 

La santé dans le travail

Au travail certaines personnes sont overbooké, elles peuvent éprouver un grand stress, lié à leur emploi du temps, à leur marges d’échéance… Celui-ci peu induire une attitude négative ou une dévalorisation de soi, car ces personnes n’arrivent pas au bout de leur projet ou ont des problèmes avec leur hiérarchie… Des maladies chroniques peuvent ainsi apparaître en quelques semaines, des symptômes physiques (douleurs, troubles du sommeil), émotionnels (nervosité, anxiété, tristesse), intellectuels (difficulté de concentration, erreurs), comportementaux (agressivité, isolement, consommation de produits calmants ou excitants). Les altérations de la santé peuvent avec le temps devenir irréversibles : maladie cardiovasculaire, dépression, troubles musculo-squelettiques, pathologies digestives, lésions cutanées. Le turnover et le burn out font partis des maladies chroniques du travail les plus médiatisées. Ce sont toujours des maladies liées à un environnement de travail malsain.

Le turnover est le fait qu’un actif soit toujours à la recherche d’un lieu de travail différent, il change régulièrement de lieu de travail, car il n’est pas satisfait du post proposé et des conditions de travail.

Le burn out est une maladie, liée au stress causé par le travail, tout d’abord l’actif par le biais des objets connectés est toujours entrain de travailler. Cela entraîne une pression continuelle et va épuiser moralement et physiquement la personne. Le burn out touche plus souvent les cadres ou PDG mais peut toucher toutes les catégories d’actifs.

Schéma du burn out 2015
Technologia
http://www.technologia.fr/wp-content/uploads/2015/01/Fiche-Marketing-Burn-out.pdf

 

La vie entre travail et famille

Les cadres ayant des responsabilités doivent être connectés en permanence pour les besoins de leur travail, ils doivent pouvoir répondre à tout moment aux demandes de leurs clients. Ainsi cela peut poser problème lorsque cette personne est mariée, à des enfants et se doit d’être présent dans la vie de famille. Certains partenaires vivent mal le fait que le conjoint ne soit pas pleinement disponible à la maison, et peuvent mettre en place un harcèlement morale et/ou sexuel. Le conjoint se sent alors obligé de choisir entre son travail et sa famille, cela peut créer des tensions dans le couple et peut mettre en péril la vie de famille.

Peut-on mêler réussite et bonheur ?
21/02/14
PERRET Julien
source : The life list
 http://www.thelifelist.fr/2014/changer-de-vie/peut-meler-reussite-et-bonheur/

 

La résolution de certains problèmes

On parle de stress au travail quand une personne ressent un déséquilibre entre ce qu’on lui demande de faire dans le cadre professionnel et les ressources dont elle dispose pour y répondre. Par contre, on peut différencier le stress aigu qui est une réaction face à un enjeu ponctuel s’arrêtant peu de temps après et le stress chronique qui s’inscrit dans la durée et est toujours délétère pour la santé.

Depuis 1991, en application de la directive-cadre européenne 89/391/CEE, la loi définit une obligation générale de sécurité qui incombe au chef d’établissement (article L.421-1 du Code du travail). Il revient à l’employeur d’évaluer les risques, y compris psychosociaux, et de prendre les mesures nécessaires pour assurer et protéger la santé physique et mentale ainsi que la sécurité des salariés. Le stress doit devenir une préoccupation pour l’entreprise dès lors que les plaintes de mal être au travail se multiplient et quand les facteurs qui en sont à l’origine sont liés au travail (surcharge de travail, pressions, exigences de la clientèle,…). Le stress n’est pas dans ce cas le révélateur de fragilités individuelles mais la manifestation de dysfonctionnements plus généraux de l’entreprise. Certaines caractéristiques des situations de travail sont identifiées comme pouvant générer du stress, on peut les regrouper en 5 grandes catégories : liées à la tâche, à l’organisation du travail, aux relations de travail, à l’environnement physique, à l’environnement économique. Les actions de prévention collective du stress au travail sont à privilégier (c’est-à-dire agir sur les causes stressantes liées au matériel, à l’organisation  ou au management) car plus efficace dans le temps. Il existe d’autres types d’interventions, visant à renforcer la résistance individuelle des salariés à des situations de travail stressantes pour eux (gestion individuelle du stress, formation à la gestion des conflits), mais leurs effets bénéfiques ne sont que de courte durée.

La démarche en 6 étapes :

  1. Pré diagnostic : Une personne interne à l’entreprise collecte des données et les synthétise sous forme d’indicateurs de dépistage. Une sélection d’indicateurs de suivi devra être faite. Indicateurs d’entreprise : temps de travail (absentéisme, maladie, accident du travail), mouvements du personnel (solde départ/embauche), relations sociales dans l’entreprise (nombre de réunions, de jours de grève), formation et rémunération (nombre de stages qualificatifs). Indicateurs de santé : Nombre de visites médicales autres que périodiques, nombre de plaintes physiques et psychologiques, consommation de psychotropes.
  2. Constitution d’un groupe pilote représentatif de l’ensemble des salariés concernés avec pour principales missions : Piloter la démarche pour la rendre pérenne. Informer l’ensemble des acteurs de l’entreprise de l’avancement de la démarche. Assurer le suivi et l’évaluation des actions.
  3. Diagnostic approfondi : C’est évaluer le niveau de stress, repérer les sources en cause et identifier les groupes de salariés à risque. Différentes méthodes qualitatives et quantitatives peuvent être utilisées : observation de l’activité et des conditions de travail, entretiens individuels et groupes de discussion, questionnaires (abordant les conditions de travail, le stress, la santé, la satisfaction au travail), mesures d’indicateurs de santé. Pour garantir la neutralité du diagnostic, le recours à un intervenant externe est nécessaire à ce stade (institutionnel ou prestataire spécialisé).
  4. Restitution des résultats par le groupe pilote aux différents acteurs de l’entreprise (la direction).
  5. Élaboration et mise en œuvre du plan d’action : Le groupe pilote identifie avec les personnes concernées les actions pour réduire les sources de stress. Au final c’est à la direction de décider les actions à mettre en œuvre et à les hiérarchiser. Exemples : adapter le travail au salarié (fonction de l’âge), définir le rôle et les responsabilités de chacun, participation des salariés aux décisions,…
  6. Évaluation des actions et suivi par vérification sur le terrain de la mise en application des actions prévues et par le suivi des indicateurs sélectionnés (Intervenant en prévention des risques professionnels (IPRP), ARACT (Agences régionales d’amélioration des conditions de travail)).

Hyper connectés- le cerveau en surcharge vidéo arte 2016http://boutique.arte.tv/f11278-hyperconnectes_cerveau_en_surcharge

Pour conclure, le travail au 21ème siècle est synonyme de stress induisant des problèmes de santé dans les cas les plus graves. Dans la famille il y a souvent la présence implicite du travail, souvent induit par une activité permanente grâce aux objets connectés. Dans certaines entreprises pour améliorer les conditions de travail et de productivité on voit apparaître des programmes visant à réduire les problèmes que l’on peut rencontrer au travail.

Etan-donné les avancés de certaines entreprises, visant à améliorer la qualité de travail de leurs employés, nous pourrions nous demander combien de temps faudrait-il pour qu’il n’y ai plus de maladies physique et mental liés au stress dans la totalité des entreprises européennes.

Léa VOEGELIN & Caroline WENGER

Bibliographies

JuriTravail salariés.com. Vol, drogue, alcool au travail et vie privée [en ligne].Maryvonne Henry,2012, [02/12/16]. STRESS AU TRAVAIL : l’impact de la vie professionnelle sur la sphère privée. Disponible sur : http://www.juritravail.com/Actualite/vol-drogue-alcool-au-travail/Id/13994

Martin,Meissonnier. Le bonheur au travail [en ligne]. ARTE France, 2014. Vidéo. Disponible sur : http://boutique.arte.tv/f10216-bonheur_travail

Ministère des affaires sociales et de la santé. Prévention en santé [en ligne].12/12/2015, 23/05/2016 [25/11/16]. Les risques psychosociaux au travail. Disponible sur : http://social-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/sante-et-travail/article/les-risques-psychosociaux-au-travail

Ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social. Plan de santé au travail [en ligne]. 20/11/2015, 23/02/2016 [25/11/16]. Plan de santé au travail 2016-2020 (PST 3). Disponible sur : http://travail-emploi.gouv.fr/ et

http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/exe_pst_2016-2020_ok_v7_web.pdf

Ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social. Risques psychosociaux [en ligne]. 27/05/2015 [25/11/16]. Burnout : Un guide pour prévenir le syndrome d’épuisement professionnel. Disponible sur : http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/Exe_Burnout_21-05-2015_version_internet.pdf

Perret, Julien. Peut-on mêler réussite et bonheur ? [en ligne]. The life list, 21/02/2014 [02/12/16]. Disponible sur : http://www.thelifelist.fr/2014/changer-de-vie/peut-meler-reussite-et-bonheur/

Poey, Michel. Information prévention des risques  psychosociaux dans l’entreprise – stress au travail [en ligne]. SRAS BTP Midi-pyrénées, 05/11/2009 [25/11/16]. Disponible sur : sras.btpmp.free.fr/SRAS/images/SRAS_InfoPrevStressW2010.pdf

Université de Montréal. Papyrus: dépôt institutionnel [en ligne]. Catherine Bergeron, 2015 [02/12/16]. La réaction de stress physiologique à la violence au travail. Disponible sur : https://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/handle/1866/13465

Technologia. Guide pratique pour les risques psychosociaux [en ligne]. Technologia, 2012 [25/11/16]. Disponible sur : http://www.technologia.fr/wp-content/uploads/2012/05/Guide-pratique-sur-les-risques-psychosociaux.pdf

Technologia. Le burn out [en ligne]. Technologia, 2015 [25/11/16]. Disponible sur : http://www.technologia.fr/wp-content/uploads/2015/01/Fiche-Marketing-Burn-out.pdf

Les commentaires sont fermés.