L’agriculture de nos jours

En France, 950 000 personnes vivent et travaillent dans les campagnes. Depuis plusieurs années, les innovations sont nombreuses au sein du monde agricole, tel que l’arrivée de la robotisation mais également la méthanisation. Ces nouvelles technologies contribuent au progrès social grâce au développement croissant des agriculteurs mais aussi par le rapprochement du monde rural au monde urbain.

I. La méthanisation :

  1. Le fonctionnement de la méthanisation

En 2010, on comptait seulement 31 unités de méthanisation, tandis qu’en 2020, on en comptait plus de 900. Les unités de méthanisations avaient premièrement pour but de favoriser et d’augmenter les revenus des agriculteurs. La méthanisation se base sur la production de biogaz et ensuite sur l’épandage du digestat dans les champs. Le digestat est régit du processus de méthanisation, il est très riche en azote.

  1. Les avantages et les inconvénients des unités de méthanisation

Lors de l’installation des unités de méthanisations agricoles, des contraintes sont à prendre en compte tel que les contraintes économiques, les contraintes liées à la gestion de l’unité, celles liées à la gestion des apports en matières organiques ainsi les contraintes liées à la législation. Cependant, les unités de méthanisation comportent de nombreux avantages, notamment la valorisation des déchets , la production d’une énergie renouvelable ainsi que celle d’un engrais naturel et ainsi remplacer les engrais chimiques, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’amélioration de la qualité des sols et de l’air, la création d’emplois locaux, favoriser le maintien d’une agriculture française et proposer une alternative écologique aux carburants traditionnels.

Système méthanisation, ADEME

 

 

 

 

 

 

II. La robotisation

 1. Les robots de traite

Les robots sont en pleine croissance depuis plusieurs années. Il y existe plusieurs types de robots, il y a les robots de traite mais aussi des robots remplaçants des agriculteurs dans les champs. 1 agriculteur sur 2 achète un robot de traite lorsqu’il s’installe en élevage laitier en France. Les robots de traite permettent aux exploitants de ne plus avoir d’horaires fixent pour traire les vaches car le robot fonctionne constamment sauf lors des lavages de celui-ci. Cependant, le robot de traite demande une maintenance quotidienne et la surveillance des vaches qui doivent ci présenter régulièrement afin de ne pas rester trop longtemps sans être traite.

  1.  D’autres utilisations des robots

D’autres robots permettent le remplacement des hommes dans les champs, c’est-à-dire, la création d’engins de culture automatisés au sein du monde agricole et viticole.  Certains robots désherbent les allées viticoles et agricoles. Ces innovations technologiques peuvent permettre aux agriculteurs de se « débarrasser » des tâches les plus compliquées et les plus pénibles. Ces nouvelles technologies aident également les exploitants à faire face au manque de main d’œuvre au sein de ce monde.

III. L’agriculture connectée et l’approche urbaine

 1.  L’agriculture connectée

On peut désormais parler d’agriculture connectée grâce aux nouvelles technologies qui évoluent davantage. Le numérique s’est d’abord installé par l’automatisation de l’agriculture robotique. Le numérique permet d’obtenir des informations plus précises et une sécurité des prises de décisions. Aussi, les agriculteurs commandent et surveillent leurs machines grâce à ce numérique, depuis leurs téléphones portables, ils voient où en sont leurs machines et si celles-ci ne comportent pas d’anomalies ou tout autre problèmes liés.

  1.  L’approche urbaine

L’agriculture numérique est une agriculture de précision, qui fonctionne avec le développement de capteurs et actionneurs qui sont installés sur les machines agricoles. L’agriculture française se rapproche constamment du monde urbain, alors, un progrès social en résulte, l’agriculture s’urbanise. Les deux mondes « opposés » se rapprochent dû aux innovations qui ont permis à l’économie rurale de se développer. Aussi, certaines personnes cultivent en ville, on peut désormais voir des jardins sur le toit des immeubles, on parle de culture hydroponique qui est une culture hors-sol. Ces cultures participent aux façons d’habiter la ville et à l’aménagement des espaces urbains. L’agriculture urbaine s’impose de plus en plus dans la construction de nouveaux quartiers. On y voit aussi la création de circuits-courts qui favorisent la vente des produits agricoles proches. Ces circuits-courts permettent une meilleure rémunération pour les producteurs locaux et aussi une diminution du gaspillage alimentaire.

Alors, nous pouvons en conclure que les nouvelles technologies prennent une place très importante au sein du monde agricole. Les innovations sont nombreuses et existent sous plusieurs formes. Ces outils permettent aux exploitants de se « libérer » des tâches les plus ardus et pénibles. Elles permettent à l’agriculture de se développer et de s’intégrer au monde urbain.

Jeanroy Éloïse                                                                                                                                          Wolfersperger Elise

Bibliographie :

Ce contenu a été publié dans Créativité, innovations, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à L’agriculture de nos jours

  1. btsenil dit :

    Sujet très intéressant, très bien détaillé, j’ai pu en apprendre plus sur cette entreprise. C’est bien développer avec un sujet bien cerné. Un plan très bien structuré, où l’on se retrouve très bien dans votre blog.
    Matias Krystal

  2. btsenil dit :

    Sujet bien développé, intéressant et bien choisis, c’est un bon exemple de ce qui se passe aujourd’hui. C’est vrai qu’aujourd’hui les robots commencent à prendre la place des agriculteurs, on peut peut être se demander quelle ampleur ça va prendre dans quelques années. Ils permettent une productivité beaucoup plus importante. Du coté de la méthanisation, voici une idée qui permet de préserver la nature et permet la production d’une énergie renouvelable.
    Paul Chavel

  3. Ninon JOANTAUZY dit :

    Merci pour cet article, le sujet est intéressant et toujours d’actualité. J’ai beaucoup aimé la partie sur la méthanisation car je ne connaissais pas beaucoup cette technique.
    Pour ce qui est de la robotisation, c’est un sujet qui suscite toujours les débats. En effet, la robotisation peut faciliter le travail des agriculteurs et c’est une bonne chose qu’ils puissent être soulagé, mais si elle finit par les remplacer complètement sur certaines activités ne serait-ce pas également dangereux ? Les agriculteurs ne risquent-ils pas de perdre leur travail ou du moins, leur savoir-faire?
    Pour ce qui est des jardins en ville, je trouve que ce sont des initiatives à encourager.

  4. DELLI EMMA dit :

    Je trouve cette article très intéressant et pertinent pour cause c’est un sujet d’actualité.
    Celui ci montre les notions importantes et point fondamentaux !
    Bien construit et structuré et assez simple et compréhensif .

  5. btsenil dit :

    Blog biens structurer avec tous les éléments qu’il faut et un sujet intéressant car il fait partit de l’actualité . j’ai bien aimer la partie sur la robotisation qui nous montre que les robots commence vraiment a être partout
    MASSARD Quentin

  6. btsenil dit :

    c’est un très bon article, qui donne des détails importants en plus d’illustration permettant de bien comprendre dans les moindres détails tout ce qui est dis ici.

Les commentaires sont fermés.