La délinquance chez les jeunes Français est-elle réellement liée à leur éducation et à leur classe sociale ?

20h , après une longue journée rien de mieux que de se mettre sur son canapé , télévision allumée , zappette en main . C’est l’heure des informations télévisés, pour ce soir pas d’article sur les jeux d’hivers mais une enquête sur les jeunes délinquants

Dans un premier temps, la délinquance , les vols en tous genres et les cambriolages se sont globalement stabilisé. Certains indicateurs montrent une légère baisse entre 2015 et 2016.

Mais la question que tout le monde se pose dans notre société est « La délinquance chez les jeunes Français est-elle réellement liée à leur éducation et à leur classe sociale ? »

I / La délinquance chez les jeunes mineurs

1.1 Qu’est ce que la délinquance ?

La délinquance est un ensemble de délits ,infractions et crimes commis en un lieu donnée La délinquance désigne aussi une conduite individuelle caractérisé par des infractions ou crimes répétés .

La délinquance désigne aussi une conduite individuelle caractérisée par des infractions ou crimes répétés.

 

 

 

 

1.2 : Les facteurs de la délinquance :

Le trouble de l’adolescence :

A l’atteinte de la puberté les jeunes change physiquement et psychologiquement ce qui peut être perturbants et accentuer la fragilité des jeunes .

Ont constate sur cette période des comportements violent , une agressivité exacerbé et un besoin multiplié de s affirmer


Les problèmes familiaux :

Les jeunes qui ont des familles instable (divorce , engueulade a longueur de journée ) ont un besoins d’être écouter , si cela ne va pas il se retourne vers des actes de délinquance

Les influences sociales :

Les jeunes qui ont malheureusement échoué à leurs examens subissent un sentiment d’exclusion et des baisses de motivation significative ils se retrouvent souvent sans emplois car ils ont peur de se faire juger par la société ;

Le groupe d’amis :

Les amis sont beaucoup liée au comportement des jeunes , un jeunes commet rarement un délits seul . L’incitation de la délinquance se fait à plusieurs comme par exemple « Tu oses ou pas » , « Si je le fais tu le fais » ou « cape ou pas cape »

1.3 : La délinquance en âge et les sanctions pénale

Cambriolage , vols , trafique de stupéfiant , aujourd’hui les délinquants n’ont peur de rien et surtout sont de plus en plus jeunes.

D’après une enquête INSEE les jeunes délinquant augmentent en fonction de l’âge de 10 a 20 ans

En 2014 les jeunes délinquant représentent 5,2% de leurs classe d’ âges c’est-à-dire que les jeunes sont classés en plusieurs catégories, dans celle-ci ont trouves les agressions sexuelles sur les jeunes de 14 ans qui sont en constante augmentation, ainsi que les jeunes de 18 ans qui plonge dans le trafique de stupéfiants .

Et plus tardivement arrive les jeunes de 21 ans , à cette âge les infractions sont multiples et diverses ;vols , meurtres cambriolages etc .. . Ont trouve aussi les infractions routière ; excès de vitesse délits de fuites 

La délinquance et jugées de manières différentes :

Avant 13 ans : Les jeunes qui on commis une infractions sont remis aux services d’assistance à l’enfance on trouve également des placement au sein d’ établissement d’éducation voir également des structures médical ils sont soumis à des travaux d’ordre scolaires et ainsi que des travaux d intérêt généraux 

De 13 à 15 ans : plusieurs types de mesures et sanctions comme les mesures éducatives par exemple : mesure de liberté surveillée ou placement en famille d’ accueille.

A partir de 16 ans : Les sanctions sont les mêmes que pour des actes commis entre 10 et 15 ans .Possibilité de faire des travaux intérêt généraux

II/ L’éducation

Aujourd’hui , la délinquance est en constante augmentation on constate ce phénomène depuis 1930 comme approuve Émilie Garçon «il y a aujourd’hui plus de délinquant qu’avant»

La délinquance est sans doute lier à l’éducation des parents , les parents sont la clés de la vie des jeunes.

La délinquance chez les jeunes est souvent lié à une enfance perturbée tel que le divorce des parents , un décès ,antécédents judiciaire des parents ,ect

Ces jeunes ont un besoin d’être aimer , écouté si les parents n’apportent pas se soutien , ils peuvent vite plonger dans des actes de délinquance

Les parents qui ont un enfant délinquant ont de mon point de vue du être trop laxiste , ne pas sanctionner certaine bêtises entraine une perte d autorité sur leur enfant ;

comme le dit Frédéric Jésu «Mais, dès que sonne l’heure des injonctions et des sanctions, il ne se trouve plus sur scène d’autres responsables qu’eux» .

Le rôle des parents consiste donc à guider l’enfant dans certaines transgressions et cela dès leurs plus jeunes âge

1.2:Défaillance parentales

Chez les jeunes délinquant de nombreux parents n’arrive pas à faire leurs travail éducatif à cause de leurs histoire personnelle ,on trouve des défaillances importante dans les familles qui ont des difficultés financière et qui vivent dans des milieux défavorisés (banlieue etc…), pour ces enfants il est parfois difficile de se construire un avenir

III/ Classe sociaux

La délinquance chez les jeunes est due aussi à leurs classe social , la délinquance est nombreuses dans les classes défavorisées . Les classes sociales défavorisées ont des difficulté d’accès aux biens et à certains modes de vie .

Certaine personne pense que la délinquance des jeunes est due à un sentiment de colère et le faite que les jeunes soit moins écouter par la société comme le démontre François Dubel « révolte populaire qui s’enfle avec le crime » à cause sans doute d’un manque de travail comme le prouve hypothèse de François «Lorsqu’il existe une conscience de classe ouvrier , la délinquance des jeunes reste limitée a l’expression d’une sous culture et à celle de la frustrations ; lorsque cette conscience est absente et que la domination vécue n’a pas de sens , les jeunes sont remplie de rage et cela pousse à faire des actes de délinquance »

Beaucoup de personnes pense que la délinquance est en fonction de la classe social la moins valorisé mais Bruno Aubusson et Thierry Godefroy ont démontrés depuis longtemps l’existence de deux types de délinquance : classe populaire (vol,violence,trouble a l’ordre public etc…) et celle des catégorie plus aisée « classe professionnelle » (infraction financier , fiscale etc.. ) .

comment arrive la délinquance chez les jeunes:


Conclusion

D’après mon analyse je peut en conclure que la délinquance chez les jeunes est lier en majeur partie à l’éducation

L’éducation principalement parentale ; permet de donner une certaine confiance au jeunes afin de s ouvrir vers la monde adulte de se projeter vers un métier future en toute sérénité en respectant les règles de notre société.

 

 

Bibliographie:

Roguet Ludovic

 

Ce contenu a été publié dans La jeunesse, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à La délinquance chez les jeunes Français est-elle réellement liée à leur éducation et à leur classe sociale ?

  1. btsenil dit :

    Un bon article, avec des arguments pertinents.
    Néanmoins de nombreuses fautes de français..dommage !

    JEHIN Charles

    • Roguet ludovic dit :

      Bonjour ,
      Je vous remercie des arguments que vous m’avez apportez , mais cependant je ne suis pas d’accord avec vous au niveau des fautes orthographes .

  2. Labed dit :

    Un article bien structuré sur un sujet très sensible.en effet la dėlinquance chez les jeunes est en hausse en France dûs spėcialement à la pauvreté,ainsi qu’au images montré à la télévision montrant de la violence et du sex, des images qui ne sont pas convenable pour des mineurs.à mon avis il faut chercher à favoriser les campagnes de prévention à fin de promouvoir la socialisation et l’intégration des jeunes.

  3. BALLOT Fabian dit :

    Un sujet fort pertinent parce qu’il est toujours d’actualité, tu développes tes idées, elles sont structurées. Mais un peu de hors sujet au premier paragraphe, trop de titre et de sous-titre à mon goût.

  4. Remy Marine dit :

    Je trouve ce sujet très intéressant Bien structuré. Mais je pense aussi que le constat de l’augmentation de la violence juvénile est la grande médiatisation de la violence à la télévision, comme par exemple, les reportages sur les violences dans les cités.

  5. btsenil dit :

    Un bon article en soi! C’est un article au sujet qui est de plus en plus présent dans notre société.
    Au niveau de la présentation sa reste trop scolaire à mon goût avec les titres.
    Et il manque la bibliographie!

Les commentaires sont fermés.