Aujourd’hui, agriculture rime avec misère

A  l’heure actuelle, le mot « Agriculture » est dans toutes les bouches. En effet on en entend parler dans tous les médias, que ce soit à la télévision, à la radio, dans les journaux ou même sur internet. Agriculteur est un métier en perdition depuis plusieurs années déjà, suites aux différents problèmes liés aux crises. Aujourd’hui il est difficile de croire qu’un agriculteur est heureux de la vie qu’il mène du fait qu’il travail sans être rémunéré. C’est pourquoi nous nous demandons si les agriculteurs français peuvent-il prétendre au bonheur aujourd’hui ? Pour pouvoir répondre à cette question, nous allons expliquer les différentes causes de ce mal-être. Ensuite nous présenterons leurs conséquences.

Mal-être dans nos campagnes.

Les différentes causes de ce mal-être.

Le sentiment de mal-être ressenti chez les agriculteurs, est surtout du à la pauvreté. Ce phénomène, est de plus en plus répandu en France, en effet le taux de pauvreté dans le monde paysan est estimé à 24 %, contre 13 % pour le reste de la population, seuls 30 000 agriculteurs touchent le RSA. Cette pauvreté présente dans le monde paysan, est du aux différentes crises agricoles qui déferle en France, comme par exemple:

  • La crise laitière: Elle est causée suite au retrait des quotas, ce qui a entraîné une chute du prix du lait. Le coût de production du lait et supérieur à son prix de vente, ce qui fait que la plupart des agriculteurs ne peuvent pas se verser un salaire, et donc tombe sous le seuil de pauvreté.
  • La crise porcine: Elle est causée par la concurrence des autres pays, comme la Bulgarie, l’Allemagne, la Chine,… Cette concurrence amène donc à une baisse du prix de ventes en France, ce qui nous ramène aux difficultés qu’ont les agriculteurs à ce verser un rémunération.
  • La crise avicole: Elle est dû aux maladies, problèmes sanitaires, comme la grippe aviaire. Contrairement aux autres filière, la filière avicole est nettement moins touchée par les crises financière, mais les éleveurs dépenses beaucoup d’argents pour mettre leur élevage aux normes.
  • La crise bovine: Elle a apparue suite à la baisse de la consommation de bœuf, car les prix est considéré trop chère d’après les consommateurs.

Suite à tous ces facteurs, on constate que la plupart des agriculteurs sont victimes du surendettement, car les charges sont trop lourdes pour être couvertes, donc les agriculteurs sont obligés de faire crédit chez leur banquier pour survivre.

Misère et cordes.

Cette pauvreté à des nombreuses conséquences, qui contribue à accentuer le mal- être des agriculteurs. Ces conséquences sont parfois irréversibles, comme par exemple le suicide, les manifestations, et l’exclusion social.

  • Le suicide est l’une des conséquences les plus importantes, mais aussi l’une des plus discrète. En effet le suicide est un fléau qui fait actuellement rage dans les campagnes françaises, ont recenseraient un suicide d’agriculteur tous les deux jours en moyenne. Environs 500 agriculteurs auraient mis fin à leur jours depuis plus de 3 ans. Çà serait la troisième causes de mortalités dans le mondes agricole. Les agriculteurs qui croulent sous les dettes, n’ont pas d’autres choix que de mettre fin à leurs jours sous la pression des banques.
  • Les manifestations, sont le fruit de la colère des paysans qui essaient de sauver leur activité. En effet ces événements ont démarré avec la baisse du prix du lait qui n’assure plus un revenu suffisant aux agriculteurs français. Elles se poursuivirent avec la chute des prix de la viande de porc et volaille mais elles se sont encore accentué avec l’effondrement du prix de la viande bovine. Certaines ont été d’une grande violence physique envers les forces de l’ordre et verbale envers les membres du gouvernement en charge de l’agriculture ou certains grands patrons de groupes laitiers. Pour exprimer leur mécontentement, les manifestants ont par exemple aspergé de lisier ou de fumier les bâtiments administratifs ou les CRS.
  • Une autre conséquence de la pauvreté qui touche le monde agricole est l’exclusion sociale. Les agriculteurs travaillent en zone rurale souvent très éloignée des grandes ville. Ils passent le plus claire de leur temps à travailler d’arrache pied pour sauver leur activité, mais cela ne suffit parfois pas à leur assurer un revenu. Tous ces facteurs favorisent l’exclusion sociale par manque de temps pour s’occuper d’une famille. Le célibat est donc très présent chez les agriculteurs en difficulté.On peut citer en exemple les candidats à l’émission de M6 : « L’amour est dans le pré ».

Pour conclure,

nous pouvons dire que les agriculteurs peuvent prétendre au bonheur si leur situation est favorable, si ils ont une famille, si ils sont dans une filière qui leur assure un revenu (exemple zone comté). Hélas ces situations ne sont pas courantes. Les agriculteurs qui vivent dans la misère n’ont généralement pas de famille proche, qui pourrait les soutenir dans le moment de grandes crises, ce qui les pousses malheureusement dans certains a commettre l’irréparable.

 Benoît JULIEN, Lucas KIRCH.

 

Bibliographie :

 

 

 

 

 

 

 

 

9 réflexions au sujet de « Aujourd’hui, agriculture rime avec misère »

  1. Article fort intéressant. Des arguments forts et une problématique profonde qui mène à un vrai débat sur le monde intérieur et extérieur encore méconnu des agriculteurs français. De surcroît, la photo contenant le tracteur est superbe et a due être choisie par un véritable expert en tracteur.

    CHOGNARD Thibault

  2. Un article un tantinet déprimant. Tant pis, même s’il ne transpire pas la joie, j’ai trouvé un peu de plaisir à le lire.

    Houy Théo

  3. J’ai trouvé votre article très intéressant car c’est un sujet qui est actuel et tabou. On voit que vous vous êtes investi. J’ai beaucoup aimé.

  4. J’ai trouvé votre article très intéressant. Des arguments forts, votre problématique très travaillé. Cette façon d’évoquer la misère avec un tel tact est bien, un peu déprimant mais très constructif.

  5. Article vraiment intéressant sur un sujet complexe et pas toujours facile à aborder. Votre article est bien structuré ce qui rend la lecture agréable. Vous avez su trouver des images et des mots qui illustrent parfaitement votre sujet, cela nous fait prendre conscience de cette dure réalité.

    Mallorie ABRY

  6. Cette article m’a globalement bien intéressé. Je trouve assez courageux d’avoir réalisé un article sur ces crises agricoles car ce sont des sujets brûlants dans l’actualité.
    De plus, il est intéressant que vous ayez insisté sur le fait que beaucoup d’exploitants agricoles se donnent la mort à cause de la surcharge de travail et de leurs faibles revenus, ce qui est encore assez tabou d’en parler aujourd’hui.

    Paul Clémence

  7. Votre article est très intéressant, vous avez su montrer la réalité du monde agricole aujourd’hui. Votre sujet est bien choisi car il se trouve au cœur de l’actualité et de tout les débats. Malgré la sensibilité du sujet vous avez su l’aborder correctement. Très bon article.

  8. Cet article est très instructif, en effet il nous informe sur un sujet d’actualité, il permet même de nous sensibiliser à propos d’un thème délicat à aborder. j’ai appris de nombreuses choses bien intéressantes qui m’ont touchés.
    Justin DUCRET

  9. Bel article. Il reflète bien la réalité dans lequel le monde agricole se situe actuellement. Document bien en relation avec le sujet