Jeux vidéo et l’école : game-over

En France, au début des années 2000, les jeux vidéo ont un fort impact grâce à l’évolution de la société. Les mœurs ont évolué négativement : l’échec scolaire dû à l’addiction des jeux vidéo par exemple. C’est pour cela qu’il nous a semblé intéressant de réfléchir : les jeux vidéo peuvent-ils réellement nuire au système scolaire et plus précisément à l’apprentissage dans les pays développés.

Dans un premier temps, nous expliquerons l’influence des jeux vidéo, puis nous montrerons les causes de nuisances et pour finir les nuisances peuvent-elles être un atout. Nous argumenterons cela grâce à de nombreuses enquêtes réalisées par des professionnels.

L’arrivée et l’influence des jeux vidéo sur le quotidien des élèves depuis les années 2000

Les jeux vidéo impactent les enfants, car les parents se rendent compte du nombre d’heures passées par l’enfant devant l’écran. Cependant, selon l’enquête PISA 2012, les filles jouent peu aux jeux vidéo, comparés aux garçons. En 2012, le syndicat national du jeu vidéo (SNJV) révèle que le nombre de joueurs français est passé de 17 à 28 millions de personnes, ce qui représente plus de 55% des français, et 83% des joueurs ont plus de 18 ans.

13774538

 

Depuis 2000, l’arrivée des jeux vidéo à bousculer la société et plus spécifiquement les jeux vidéo en ligne ou en réseaux, les MMORPG «jeu de rôle en ligne massivement multijoueur ». Contrairement aux mœurs, les relations des MMORPG avantagent les liens sociaux, c’est un outil de socialisation. D’aprés l’enquête anglaise sur 900 joueurs de MMORPG 75% avouent avoir de réelles amitiés au nombre de 7 par joueur.

Les causes de nuisance des jeux vidéo sur l’apprentissage scolaire

Une des causes de nuisance des jeux vidéo sur l’apprentissage scolaire, est le  »chronophage ». C’est à dire que lorsquon joue aux jeux vidéo et plus spécifiquement aux MMORPG, on n’est plus conscient du temps et de ce que l’on fait, car on est dans le jeu et l’on veux en décrouvrir de plus en plus. Cela prend beaucoup de temps, c’est donc pour cela que les élèves qui jouent beaucoup aux jeux vidéo deviennent dépendants aux jeux vidéo.

Le rapport au temps transformé, plus le joueur joue, plus il aura envie de continuer à jouer. Le phénoméne chronophage et la curiosité font que certains joueurs oublient de réaliser des tâches vitales à la vie comme: manger, oublier d’aller à l’école, de faire ses devoirs ou même de dormir. Ce phénomène cause de réels problémes comme la perte de l’emploi, échec scolaire… qui peuvent conduire à la sédentarisation, suicide, divorce…

L’addiction des jeux vidéo n’existe pas réellement d’aprés Valleur Marc, adictologue. Nous pensons que la réelle addiction est lorsque nous ne pouvons plus nous arrêter de jouer seul, alors que les professionnels décrivent l’addition comme un excés de temps passé devant l’écran.

Transformer la nuisance en atout pour l’école

Selon le rapport de l’OCDE dans 65 pays, les élèves qui jouent aux jeux vidéo occasionellement obtiennent de meilleurs résultats dans de nombreuses matiéres scolaires que ceux qui jouent tous les jours, ou jamais ( mathématique, compréhension de l’écrit, sciences …)
Cependant pour que les jeux soient réellement bénéfiques, il faut respecter certaines consignes. Il ne doit pas avoir un excés de temps passé devant l’écran, ni une pratique journalière. De plus, pour que les jeux vidéo soient réellement utiles, les adolescents doivent joué seuls et non en réseau.

13774532

Le jeu peut être un atout pour les éleves en échec scolaire, car d’après les psychologues Claudine WIERZBICKI et Benoît VIROLE, spécialistes en psychologie du développement. Le jeu peut leur permettre de palier à leurs problémes comme des troubles de l’attention, de concentration, d’immaturité en classe, grâce au programme de remédiation cognitive informatisé par un logiciel  »Cognibulle ». Possédant des différentes étapes et différents niveaux, exemple : la cueilette, memory, circuit…
D’après les psychologues, au bout de 10 semaines nous pouvons
constater une réelle amélioration des troubles.

Pour en conclure, les jeux vidéo peuvent nuire aux jeunes dans leur apprentissage scolaire, car si de réelles règles ne sont pas fixées, se ne sont pas eux qui vont se les fixer seuls. Cependant nous avons pu voir que les jeux vidéo possèdent de réels avantages à condition que certaines règles strictes soient imposéers aux jeunes afin que les parents angoissés et anxieux soient rassurés.
Contrairement aux mœurs,
des jeux vidéo d’action et des MMORPG, nous avons des a priori négatifs sans certitudes réelles. Cependant ils peuvent etre bénéfiques sur certains points avec des règles fixées par les parents, comme la concentration, l’acuité visuelle, les réflexes, et être moins fatigué. De plus ses avantages peuvent être exercés sur des métiers comme la chirurgie, pilote de chasse.

Source: 

  • Tisseron, Serge. Faut-il avoir peur des MMORPG ? (dossier : générations numériques, des enfants mutants ?). Sciences humaines (N°252) [Périodique]. 01-10-2013. p.56-57
  • Obradovic Ivana, Spilka Stanislas,  Phan Olivier et al. Écrans et jeux vidéo à l’adolescence In .OFDT [ en ligne ]. Décembre 2014, [consulté le 08 décembre 2015].
  • Molenat, Xavier. Ecrans : attention danger ? (dossier : générations numériques, des enfants mutants ?). Sciences humaines (N°252) [Périodique]. 01-10-2013. p.52-55
  • Loumé, Lise. Les jeux vidéo nuisent-ils à la réussite scolaire ?. In Science et avenir [ en ligne ]. 09/03/2015 [ consulté le 08 décembre 2015 ].
  • Debroise, Anne. Les effets positifs des jeux vidéo. Recherche (La) (N°467) [Périodique]. 01-09-2012. p.58-60.
  • Court, Marielle.  Dépendance aux jeux vidéo : les signes à surveiller. In Le figaro santé [ en ligne ]. 12/01/2012 [ consulté le 08 décembre 2015 ].
  • Chartoire, Renaud / Yacine, Flora. Quand les jeux vidéo sont des outils cliniques. Sciences humaines (N°246) [Périodique]. 01-03-2013. p.10.
  • Bourdillon, François.  Cyberdépendance ? In INPES [ en ligne]. 08/01/2015, [ consulté le 07 décembre 2015 ].

Maxime GONCALVES

Maxime BRETEY

Ce contenu a été publié dans Le jeu, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Jeux vidéo et l’école : game-over

  1. btsenil dit :

    Article très intéressant, qui nous montre que les jeux vidéo non éducatifs ne font pas bon ménage avec l’école, cependant nous pouvons voir dans notre article (On révise nos jeux vidéo ?) que certains jeux peuvent apporter à l’école et à l’éducation en général.
    La bibliographie est citée très bien .

    Bastien GEROME

  2. Gabriel D dit :

    article très captivant sur un sujet pas facile a traiter, très bien fourni en informations chiffrés et en statistiques qui donne vraiment un plus a votre blog. Etant moi-même joueur de «jeu de rôle en ligne massivement multijoueur », je me reconnais un peu dans ce que vous raconter. Bien joué les gars

    Gabriel D

Les commentaires sont fermés.