Le pouvoir au travail est-il bon ou mauvais ?

 

           Définition du pouvoir au travail 

Étymologiquement, la notion de « pouvoir » (podeir, potere) évoque l’idée d’« être capable de ». Elle ne se réfère pas à une légitimité mais à des capacités, des moyens qui permettent d’obtenir quelque chose, un comportement de l’autre, quel que soit le statut des protagonistes.

Avoir du pouvoir en entreprise, signifie avoir plus de responsabilités, diriger une équipe pouvant aller de quelques personnes a des centaines voir des milliers.

 

            Son utilisation pour la productivité

De façon générale, la productivité peut être définie comme le rapport entre un volume de production et le volume des moyens nécessaires à sa réalisation (heures de travail, machines, matières premières…), c’est-à-dire les quantités de facteurs de production utilisées.

Le pouvoir au travail, s’il est de qualité, augmentera la productivité de l’entreprise, par la prise de décisions judicieuses.

 

            Son utilisation pour le sentiment de supériorité

Ces termes se rapprochent de l’abus de pouvoir, l’aspect négatif du pouvoir au travail.

Un abus de pouvoir est l’exercice excessif d’un pouvoir conféré par un statut. Il s’agit de l’utilisation de capacités en dehors du champ d’action donné, d’outrepasser ses droits.

L’utilisation anormale des pouvoirs donnés par une fonction est une faute.

Caricature sur la supériorité http://images.huffingtonpost.com/2013-08-26-bonheurautravail.jpg

 

            Les différents droits entre un employé et un employeur

 

Le salarié signe un contrat de travail avec son employeur, il se doit de respecter certaines règles.

Il doit effectuer son travail en contrepartie d’un salaire.L’employeur se doit aussi de respecter des règles, qui visent également à respecter ses employés.

Pour plus de renseignement aller sur https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2354

Il s’engage à payer ses employés, à leur fournir un travail ainsi que les moyens de le réaliser.

Une fois cette base respectée, la hiérarchie se tient, et une confiance employé-employeur s’installe.

 

            L’impact du patron en entreprise

Le patron d’une entreprise est le moteur de sa production. Il dirige son équipe ainsi que ses gains de productivité.

Son état d’esprit est susceptible d’influencer son travail ainsi que celui de son équipe.

 

            Le bonheur d’être au pouvoir

Si l’utilisation de son pouvoir est rentabilisée, le bonheur existera en la personne au pouvoir.

Le bonheur résulte d’une action. Le pouvoir réside avant l’action, c’est la direction des conséquences.

Un patron mettant en place les moyens de faire avancer sa production sera heureux.

 

            Le malheur d’être au pouvoir

Une personne ayant du pouvoir est souvent mal vue, car c’est un sentiment de supériorité qui s’installe.

Un patron est susceptible de provoquer la crainte de son équipe, de ses employés. Cela affectera son état d’esprit et aura pour conséquence de faire baisser sa productivité.

Être au pouvoir est un poste à double tranchant : le patron peut diriger son entreprise d’une main de fer, et être craint voir détester de ses employés.

 

            Le harcèlement en entreprise

Un sondage réalisé sur 471 salariés représentatifs de la population française, évalue qu’un salarié sur trois se sent harcelé moralement. 37 % des personnes interrogées ont déjà vu un collègue se faire harceler, 12 % se font insulter, 22 % se font humiliés.. Des chiffres alarmants en entreprise.

            L’abus de pouvoir en cause

Le pouvoir provoque un sentiment de supériorité, pouvant montant à la tête de personnes souvent faibles psychologiquement, cherchant à se venger.

Certains patrons profitent de leur place dans l’entreprise pour s’acharner sur leurs employés, les rendant responsable de la baisse de productivité.

Mais cela est un cercle vicieux, un patron tyrannique n’aidera pas à la production :

Le patron harcèle un salarié → Le salarié en question est démotivé → Ce même salarié travaille moins → Le patron harcèle à nouveau ce salarié pour son manque d’implication.

 

            Les impacts du harcèlement

Évoqué précédemment, le harcèlement au travail fait baisser la productivité de l’entreprise, par un manque d’implication de l’employé harcelé.

Sur le plan financier, le harcèlement à un coût pour l’entreprise : absentéisme, coûts de santé, coûts de rotation du personnel.

Cela a pour conséquence de détériorer l’image de l’entreprise, ainsi que celle du patron généralement visé, ce qui affectera son état d’esprit et baissera la productivité et la qualité de travail de l’entreprise, pouvant conduire à la faillite dans le plus grave des cas.

MOUSSOU Raphaëlle et GALLIEN Louise.

 

Bibliographie :

 

Petite entreprise.net. [en ligne]. 17/12/2014. [consulté le 7 décembre 2016]. Un bon patron est un patron heureux, et vous ?

http://www.petite-entreprise.net/P-3924-136-G1-un-bon-patron-est-un-patron-heureux-et-vous.html

 

artisans mag. [en ligne]. 01/03/2007. [consulté le 7 décembre 2016]. Le bonheur est dans l’entrepreneuriat.

http://artisans.chefdentreprise.com/Artisans-Mag-/Article/Le-bonheur-est-dans-l-entrepreneuriat-20198-1.htm#jYqm5VprWV1UV0rK.9#lQMboSSGcsQQdoQL.97

 

OOreka. [en ligne]. janvier 2017. [consulté le 14 décembre 2016]. Abus de pouvoir.

https://contrat-de-travail.ooreka.fr/astuce/voir/487317/abus-de-pouvoir

 

Cfdt. [en ligne]. 20/11/2013,  [consulté le 14 décembre 2016]. Pouvoir de direction de l’employeur – principe et limites.

http://www.infoprudhommes.fr/note-juridique/242-pouvoir-de-direction-de-lemployeur-principe-et-limites

 

BFMbuisness. [en ligne]. 08/12/2016, [consulté le 14 décembre 2016]. Les patrons de PME croient aux vertus du bonheur au travail. http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/les-patrons-de-pme-croient-aux-vertus-du-bonheur-au-travail-1067953.html

 

Emmanuel, Chaunu.  Bonjour tout le monde. [image en ligne] [consulté le 4 janvier 2017] https://psychotherapeute.files.wordpress.com/2012/08/p972626d896621g_px_495_.jpg

 

Boris. Halte au harcèlement. [image en ligne] [consulté le 4 janvier 2017] https://mail.google.com/mail/u/0/?ui=2&ik=0ef6df1c1c&view=fimg&th=15969fe49354f475&attid=0.1&disp=inline&realattid=f_ixj2kxxe0&safe=1&attbid=ANGjdJ8yaahgONciCbK9uWyphFJ5DLyOhqp7lOfd6GigchYoK_U0vq1nKaWhY9V69d6ZrqVOmE0VcFLh-E4xC9XpDjrY5clIzydgxF39is73kT8AE_rU9rN3aSGSQJA&ats=1483542006280&rm=15969fe49354f475&zw&sz=w136

 

Harcèlement moral au travail. Service public [consulté le 4 janvier]

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2354

 

Charb. Bonheur au travail, 26/08/2013  [image en ligne] [consulté le 4 janvier 2017]

http://images.huffingtonpost.com/2013-08-26-bonheurautravail.jpg

 

Maschino Maurice, Tarik. Après vous messieurs : les femmes et le pouvoir. Paris, 258 pages.

 

Les commentaires sont fermés.