La médecine du futur pourrait-elle résoudre tous les problèmes?

Les systèmes de santé sont souvent critiqués à notre époque : manque de personnel médical, ces derniers sont mal payés, peu de budget et un manque de médecins dans les régions rurales. Avec ceci viennent les problèmes liés à l’environnement : le réchauffement climatique et la pollution de l’air et l’eau. Mais est ce que la santé du futur pourra répondre à toutes ces problématiques, alors que la population mondiale ne cesse de croître? En 2050 nous serons environ 10 milliard de personnes avec une espérance de vie qui augmente également . Nous allons voir les problèmes de la santé à notre époque et ses limites puis ce que le futur de la santé va pouvoir changer et s’améliorer.  

I)Les problèmes de la santé        

a) Problème des systèmes de santé

Dans les pays développés beaucoup de pays ont une sécurité sociale mais pas tous ce qui entraîne des dépenses budgétaires importantes non remboursées. C’est aussi le cas de l’assurance maladie qui n’est pas obligatoire dans certains pays comme les Etats-Unis.

Le manque de personnel dans les hôpitaux posent aussi un problème important. Ce fut prouvé récemment avec la crise sanitaire du coronavirus avec notamment le manque de matériel tels que les masques et les lits de réanimation.

L’autre défaillance dans les systèmes de santé reste le manque de médecin dans les régions rurales car ceux-ci sont trop peu nombreux et ne trouvent pas de successeurs et doivent fermer leurs cabinets lors de leur départ à la retraite. Leurs répartitions sont inadaptées dans les territoires de part leurs nombre mais aussi en fonction de leurs spécialités. En effet, en France, si le nombre de médecins semble important (environ 200 000), leur répartition sur le territoire demeure très inégale. De ce fait des déserts médicaux se forment et créent un déséquilibre de l’offre de soins pour la population.

A cela se rajoute de nombreux gouvernements qui laissent subsister un « marché noir » de la santé, où la corruption généralisée, les paiements illicites, le cumul d’emplois et autres pratiques illégales sévissent. Ce marché noir, qui est lui-même le produit du dysfonctionnement des systèmes de santé et du faible revenu des agents de santé, fragilise davantage les systèmes.

Pour finir, de nombreux ministères de la santé privilégient le secteur public aux dépens du secteur privé des soins de santé, qui est souvent beaucoup plus important.

b) Les maladies en hausse            

 Les systèmes de santé ont leurs limites mais la population a aussi un rôle à jouer pour limiter les problèmes.                                                                                                                                          En effet, la plupart des maladies actuelles sont causées à cause de l’Homme souvent lié à ses habitudes alimentaires ou ses actions. 

-Le tabac est la conséquence de 8 millions de morts chaque année, le tabagisme représente un coût énorme pour les services de santé pourtant les états n’interdisent pas le tabac. La cigarette électronique s’est développée pour aider à arrêter de fumer mais elle a aussi des effets néfastes sur la santé.

-L’obésité est aussi un gros problème dans les pays développés surtout aux Etats Unis ou plus de 40% de sa population est obèse. Cela est un problème car dans ce pays il n’y a pas de sécurité sociale et cette obésité peut engendrer d’autres problèmes tels que le diabète dont sa prévalence a doublé ces vingt dernières années.

– De nos jours, un des principaux problèmes est le cancer, il est lié a beaucoup de choses dont l’alimentation en particulier. Parmis ceux ci, 40 % d’entre eux sont considérés comme évitables si on ne néglige pas plusieurs facteurs tels que l’alimentation.

Les maladies sont aussi à la hausse à cause du réchauffement climatique et de la pollution. Ces facteurs augmentent les problèmes respiratoires, les allergies et l’hyperthermie.  

Tous ces paramètres vont poser un problème pour le futur car notre population augmente au cours des années. Un quart de notre population est représenté par les personnes âgées qui devraient souffrir en moyenne de 4 à 6 pathologies selon Leem d’ici 2030.C’est pour cela qu’il faut se mobiliser pour réduire ces maladies qui sont en hausse. 

L’antibiorésistance est aussi un gros problème: il fait  13 000 décès annuels en France, mais il faut s’attendre à 10 millions en 2050 si rien n’est fait d’ici là ! d’après le professeur Lévy.

II) Quelles solutions pour le futur?

a) Prévention

Comme le dit le proverbe “il vaut mieux prévenir que guérir” donc dans le futur la prévention pourrait être un axe dans la santé.

De nos jours la prévention est présente mais pas assez, avec un manque d’informations ou de suivis pour un grand nombre de personnes dans le monde. Dans le futur les connaissances sur les maladies seront plus importantes, dont sur les cancers, ce qui pourra permettre une meilleure prévention car nous en saurons plus sur les cancers et nous pourrons les limiter et peut être les guérir intégralement avec des pourcentages positifs. “Les principales causes de décès sont les maladies cardiovasculaires, les infections, les maladies respiratoires, les accidents vasculaires cérébraux. Modifier les comportements permettraient de prévenir ces maladies évitables dans trois quarts des cas”, d’après le professeur Levy

Les e-technologies pourront aussi prévenir des maladies. En effet d’après Care Insight l’ E- santé sera une technologie en évolution pour et dans le futur pour prévenir et combattre certaines maladies.

Le fait d’avoir un monde plus connecté nous permettra par le biais de nouvelles technologies d’être plus autonome en anticipant mieux par l’intermédiaire d’applications de préventions comme pour le diabète. Cette application permettra de remplir des données de prélèvement pour ajuster les doses d’insuline en fonction de chaque patient à différents moments de la journée.

b) Nouvelle technologie

Même si la prévention limitera le taux de maladie, il y aura encore des maladies et pour y faire face de nouvelles technologies verront le jour.

Dans les technologies à venir l’E-technologie avec la E-santé seront celles en plein  développement: Le directeur de Samsung en France a récemment annoncé  que « la santé sera l’axe majeur de développement du groupe dans les dix prochaines années », d’après Care Insight. Cette E-santé va emmagasiner des données sur nous de tels sortent qu’elles vont permettre de dresser le tableau de prévalence d’une maladie au sein de la population, d’identifier des facteurs de risque de maladie ou de vérifier l’efficacité des traitements.

On a ensuite les robots qui vont arriver en grand nombre dans les salles d’opérations ou proches des médecins. On pourra distinguer 3 types de robots:

– Des robots-chirurgiens qui effectuent de manière précise et parfaite les gestes programmés par le chirurgien.

-Des robots compagnons qui distraient les enfants hospitalisés ou stimulent les patients atteints de maladies dégénératives.

-Des robots-assistants qui aident à porter les malades et améliorent l’efficacité du personnel soignant tout en s’occupant des préparations et du transport rapide des médicaments et du matériel médical.

Et pour finir on a l’impression 3D qui va apporter énormément dans le domaine de la santé notamment avec la création d’organes artificiels pour remplacer certains atteint par la maladies ou non fonctionnels. Pour l’instant seul des prothèses ont été créées à partir de cette impression 3D. Mais l’impression 3D pourrait aller encore plus loin à l’avenir et produire des tissus à greffer : du cartilage pour traiter des articulations abîmées ou de la peau pour fabriquer des greffons.

III) Complications et conséquences de ces nouvelles innovations

a) Complications

Ces nouvelles technologies apporteront du changement mais il ne sera pas que positif.

L’un des plus gros problèmes du futur sera la croissance de la population et de son vieillissement. En Suisse, le nombre de personnes âgées de 65 à 79 ans devrait augmenter de deux tiers entre 1990 et 2035, et le nombre de celles âgées de 80 ans et plus doublerait durant la même période selon le professeur Fred Paccaud.

Les nouvelles technologies seront performantes mais elles ont un prix, il y a déjà le prix d’investissement pour les créer, ensuite il y a le coût de production qui risque d’être élevé dû à la complexité de la technologie et celles-ci seront sûrement électroniques avec un coût énergétique à ajouter.

Il y aura aussi un problème lié à la robotisation car les robots risquent de remplacer beaucoup de personnes, surtout les chirurgiens et les médecins avec les e-technologies. Il y a d’ailleurs un grand nombre de personnes qui sont contre l’intelligence artificielle.

b) Conséquences

Les nouvelles technologies auront des conséquences à la fois positives et négatives.

Tous ces progrès permettront d’augmenter l’espérance de vie, donc d’en sauver plus actuellement. Elles permettront aussi d’enlever beaucoup de tâches complexes et stressantes aux chirurgiens en prenant des décisions importantes.

Mais qui dit augmentation de l’espérance de vie dit augmentation de la population mondiale. Et cela aura un grand impact sur l’environnement car il faudra plus de place pour ces personnes, plus d’énergie et donc une augmentation de la pollution.  La robotisation va aussi avoir un impact négatif au niveau social car il y aura moins d’interactions avec des humains.

 

Conclusion:

La santé est un sujet courant dans nos vies surtout au 21ème siècle ou les avancées technologiques dans le domaine médical sont importantes. Mais ces technologies ne seront pas forcément bénéfiques comme nous avons pu le constater avant. Certes ces avancées résoudrons beaucoup de problèmes actuels mais en créeront de nouveau. Il y a aussi un problème de coût qui est important. Est ce que la sécurité sociale pourrait  prendre en charge tous ces coûts.  Mais  tout ce que nous venons de voir ne restent que des suppositions ou des possibilités, nous ne pouvons pas prédire l’avenir.

 

Bibliographie:

De Florian Berthoux et Paul Jeannot

Ce contenu a été publié dans Créativité, innovations, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à La médecine du futur pourrait-elle résoudre tous les problèmes?

  1. btsenil dit :

    Le sujet abordé dans cet article est totalement d’actualité. Je suis tout à fait d’accord avec votre point de vue, l’innovation en matière de médecine va forcement apporter des points positifs. Mais nous n’avons pas encore assez de recule pour évaluer les potentiels risques. Il aurait pu être intéressant de parler de la 5G, étant un gros sujet d’actualité. Quel est votre point de vu sur ce sujet?
    Je suis très content d’être tombé sur votre article et j’ai hâte de voir une suite.
    BEAUBOIS Basile

  2. btsenil dit :

    Bon travail les gars.Sujet très intéressante qui touche des thèmes très importants pour notre avenir. En effet,la médecine reste très importante dans notre société et je trouve intéressant de se renseigner sur son évolution qui va toucher le monde entier ainsi que les générations futur. Le faite de parler des limites ainsi que des avantages permet de se faire sa propre opinion sur le sujet.Et pour finir, le fait de mettre des hyperliens restent très intéressante pour pouvoir accéder directement à l’explication.
    Gabriel Prieto

  3. btsenil dit :

    Voici un travail développé et bien travaillé. Beaucoup de contenu et une bonne gestion des différentes parties, on s’y retrouvent très bien. Des graphiques qui illustrent bien votre contenu. Peu être vous auriez pu parler du cœur artificiel qui aurait déjà causé quelques morts. Sinon rien à dire, c’est parfait.
    Paul Chavel

  4. DELLI EMMA dit :

    Travaille très bien structuré et réussit .
    L’article et compréhensif et c’est un sujet d’actualité .
    Traitant avant tout les aspects positifs comme certaines pouvant être négatif .
    Notamment au niveaux de la senté.
    Votre sujet reste facile à comprendre.
    C’est du bon travail .

  5. btsenil dit :

    Travail bien rédigé et bien développé. Bon contenu, très intéressant on retrouve bien les différentes parties, c’est clair et compréhensible.
    Je trouve l’idées des hyperliens très intéressante.
    Vous auriez pu donner quelques exemples de choses possibles à faire avec la médecine du futur, sinon très bon travail.

  6. btsenil dit :

    Travail bien rédigé et bien développé. Bon contenu, très intéressant on retrouve bien les différentes parties, c’est clair et compréhensible.
    Je trouve l’idées des hyperliens très intéressante.
    Vous auriez pu donner quelques exemples de choses possibles à faire avec la médecine du futur, sinon très bon travail
    BART LUCAS

Les commentaires sont fermés.