Nouvelle façon d’enseigner à l’école face aux nouvelles technologies

Dans la plupart des établissement scolaires Français, les nouvelles technologies commences à prendre une grande place dans l’éducation des enfants tant bien chez les plus petits que chez les plus grand. L’école est un lieu où l’enfant commence à structurer sa vie. Partis d’un niveau proche de zéro, le nombre de technologie dans les établissements scolaire à rapidement augmenté, en passant de 100 à 25 élèves par ordinateur dans les écoles primaires et de 26 à 15 dans les collèges et lycées entre mai 1997 et janvier 2000. Ces chiffres augmentent exponentiellement depuis les dernières années. Nous pouvons donc nous demander : Mais, dans quelle mesure internet et les nouvelles technologies transforment-elle la façon d’enseigner à l’école en France depuis les années 1990 ?

  • Une organisation à prendre

Avec l’arrivée brutale des nouvelles technologies, les enseignant n’étaient pas prêts pour endurer cela et devait rapidement passer à des e-enseignant. C’est pour ça qu’une formation liée aux TICE est mise en place et forme plus de 30 000 enseignants par an. Avec l’évolution rapide des TICE, l’éducation nationale commence à renouveler progressivement le matériel obsolète pour permettre aux étudiants d’évoluer rapidement avec les technologies qui nous entourent dans la vie de tous les jours.

  • Changement de la manière d’enseigner

Le numérique n’a aucune doctrine pédagogique particulière. Il se fonde sur la demande de l’usager alors que la structure scolaire est bâtie autour de l’offre avec un système de programme et d’une progression à assurer chez les élèves,  alors que c’est ce qui différencie d’une institution d’un apprentissage par étape. Avec une surabondance d’information à portée de mains, on peut facilement changer les étapes de l’apprentissage de l’élève. On est plus dans l’idée qu’il faut apprendre à apprendre mais à maîtriser une information disponible. Le tri de l’information, la hiérarchisation ainsi que la recherche des sources est une vraie charge pour l’éducation nationale.

De plus, avec l’apparition de professeurs en ligne, ils reproduisent le système éducatif sans être en présentiel et cela est un vrai problème pour ces professeurs en présentiel car il y a un semblant de concurrence mais un vrai atout pour les élèves car ces professeurs en lignes permettent de pointer sur une certaine notion que l’élève n’a pas réussie et ils peuvent donc offrir du « sur-mesure » et permettre un suivi individuel.

  • Impact sur la réussite scolaire

Aujourd’hui, la plupart des étudiants grandissent avec un ordinateur, un IPad, tous les jours devant les yeux. Certes, les enfants ont accès à une source illimité d’information, c’est une bonne nouvelles pour les établissements, plus besoin de l’interdire en cours. Il existe un grand nombre d’avantages, elles augmentent les possibilités d’apprendre, l’élève augmente son sentiment de contrôle sur son apprentissage. Donc, oui, les technologies ont un impact, et elle est principalement bénéfique pour l’élève. Mais les technologies ont aussi un mauvais impact en cours, elles peuvent créer des addictions, une diminution de l’attention où alors les élèves peuvent partir faire tout autres choses qui n’est pas en rapport avec le cours comme jouer ou regarder un film.

  • Les inégalités scolaires

Aujourd’hui, les inégalités via le numériques sont dû aux différences de bagages familiaux. Avec ou sans internet on sait que le vocabulaire que dispose un enfant détermine ça réussite scolaire et donc son destin social. Et ce vocabulaire, il le tient principalement de sa famille et peut être valorisé avec internet et ces sources illimitées d’information. Internet est considéré comme un outil intellectuel. C’est donc un facteur d’inégalité.

Il existe aussi des inégalités matérielles. Si l’élève en question à besoin de faire un diaporama pour faire un exposé par exemple et qu’il ne dispose pas de moyen matériel pour faire ce travail chez lui, il est obligé de le faire à l’école ou dans une bibliothèque, ce qui est en plus une inégalité. S’il veut faire un travail sur un ordinateur, il est obligé de se déplacer pour le faire.

  • Les téléphones mobiles et l’école

En France, dans la plupart des établissements scolaires, les téléphones portables sont considérés comme perturbateur et déconcentre les élèves. D’un autre côté, acheter du matériel tout neuf est parfois très coûteux pour équiper les établissements. Pourquoi ne pas utiliser tout simplement ce que les élèves ont déjà en grande majorité avec eux ?  Les téléphones sont de petits ordinateurs portables, avec une utilisation flexible. Le seul problème, c’est qu’on peut faire de multitude de chose avec ce petit appareil qui peut très bien être en rapport avec le cours ou non. On peut vérifier des informations, traduire un mot en anglais, prendre des notes, photographier un travail mais on peut très bien envoyer un message à un ami, jouer à un jeu, regarder un film. Il faut donc pouvoir réagir à tous ces inconvénients.

Pour finir, les technologies peuvent transformer la façon d’éduquer très bien dans le positif mais avec quelques inconvénients. Ces nouvelles technologies est une aide qui permet d’accélérer la cadence d’apprentissage et pouvoir accumuler un nombre plus important de connaissances.

Chavel Paul, Bart Lucas

 

Bibliographie

Ce contenu a été publié dans Créativité, innovations, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Nouvelle façon d’enseigner à l’école face aux nouvelles technologies

  1. btsenil dit :

    Ce sujet est plutôt intéressant et est bien détaillé. J’ai pu en apprendre plus sur ces nouvelles technologies qu’on peut voir à l’école. C’est bien développer avec un sujet bien cerné. Un plan très bien structuré, où l’on se retrouve dans votre blog. Ravie d’avoir pris connaissance de certains chiffres au début.
    Matias Krystal

  2. btsenil dit :

    Je trouve que ce sujet est vraiment bien choisie car il traire d’un sujet d’actualité qui nous concerne de part notre statue d’étudiant et de notre point de vue du faite que nous avons vécu ces changements d’enseignements en direct. Ce que j’aime dans ce blog c’est qu’on a des aspects positifs et en même temps négatifs pour pouvoir montrer les limites et les avantages des nouvelles technologies dans l’enseignement. Heureux d’avoir pu apprendre de nouvelles choses de part votre blog.
    Jeannot Paul

  3. DELLI EMMA dit :

    Sujet très intéressant et d’accroche !
    En effet nous sommes nous tousse concerner par l’avancer technologique.
    Et dans l’avenir le numérique remplacera complétement le papier .
    ( Cela à déjà commencer !)
    Très bien structuré avec des images et caricature explicite et compréhensif.
    C’est du bon travail .

  4. btsenil dit :

    Sujet bien expliqué avec les idées qui sont compréhensibles. Ce blog est très bien détaillé.
    Wolfersperger Elise

Les commentaires sont fermés.